Faustine Ferhmin

faustine Ferhmin

Pachacuti

Le terme quechua de Pachacuti signifie «révolution, bouleversement» (cuti) de l’«espace-temps» ou de la «terre» (pacha). Notion centrale dans la pensée cosmogonique inca, elle désigne les cycles réguliers de destruction et de recréation cataclysmiques du monde.

Des formes qui se défont, des architectures qui se laissent recouvrir par la terre, la pierre, jusqu’à se confondre avec le paysage : Ruines. Pas de ces ruines élégantes qui offrent un miroir à la mélancolie du voyageur – mais des vestiges abrupts, qui sont déjà hors de l’histoire, et font signe vers un avant plus archaïque que les civilisations dont elles sont les traces. Paysages de l’entre-deux, où formes artificielles et formes naturelles se confondent, se recouvrent l’une l’autre, semblent s’imiter mutuellement.

Ces photographies sont le fruit d’une résidence au Pérou : trois mois au cours desquels j’ai parcouru les sites archéologiques du nord du pays, à la fois sur la côte et dans la cordillère.

Si ce travail est de type «topographique», et reprend une tradition d’exploration du territoire qui ramène aux débuts de l’histoire de la photographie, sa visée est autre : il ne s’agit pas d’inventorier le patrimoine archéologique péruvien, mais plutôt se confronter à la dimension tellurique du paysage – à cet «autre» qu’est la pierre, et à un espace-temps plus vaste que celui de l’histoire humaine.

www.faustine-ferhmin.com

faustine Ferhminfaustine Ferhminfaustine Ferhmin

INFOS PRATIQUES

Galerie Jeune Création
74 av. Denfert-Rochereau
75014 Paris
0768292934
jeunecreation@gmail.com

Ouvert du mercredi au samedi 14h-18h

Inscription à la mailing liste